FACE AU RISQUE D’INONDATION

Le dispositif inond’action permet d’accompagner financièrement, à l’initiative du propriétaire ou de l’occupant du bien, la réalisation d’un diagnostic puis d’éventuels travaux, pour tout bien immobilier situé en zone inondable. Le diagnostic et les travaux sont subventionnés jusqu’à 80%.

Les biens concernés

Chaque logement ou bien immobilier situé en zone inondable est éligible au dispositif, sur les territoires membres de l’Entente Oise-Aisne au titre de la prévention des inondations.

Les biens concernés par le programme sont les suivants :

– biens à usage d’habitation ;

– biens immobiliers utilisés pour des activités économiques de moins de 20 salariés ;

– établissements publics sensibles tels que :

        • les établissements dont l’évacuation est difficile : hôpitaux, maisons de retraite, établissements pénitentiaires, établissements médico-sociaux, crèches, écoles, … ;

        • les établissements impliqués dans la gestion de crise : secours, forces de l’ordre, services municipaux…

Le diagnostic

Les objectifs du diagnostic sont :

• d’identifier les zones de fragilité de l’habitation,

• d’obtenir des conseils sur les travaux de protection à réaliser,

• de chiffrer le coût prévisionnel de ces travaux.

Lors du diagnostic, le technicien relève les mesures altimétriques des ouvertures (portes, fenêtres…) et des équipements sensibles (chaudière, tableau électrique, climatisation, citerne à fuel ou à gaz, …), qu’il situe par rapport aux plus hautes eaux connues (crue de référence).

Les différents points d’entrée des eaux sont observés (grilles d’aération, fissures, jours autour des canalisations dans les murs…). Un rapport est ensuite remis au particulier.

Les travaux

Les travaux menés permettent de réduire les dommages et les pertes matérielles en cas d’inondation, et de faciliter un retour à la normale plus rapide.

Les premières mesures préconisées visent à empêcher l’eau de pénétrer dans la maison ou le bâtiment. Il peut s’agir par exemple de la pose de batardeaux pour obturer les ouvrants, de l’installation de clapets anti-retours pour éviter les reflux dans les canalisations (sanitaires, etc.), ou encore de dispositifs d’obturation des grilles d’aération. D’autres mesures permettent de limiter les dommages, telles que la surélévation des chaudières ou des compteurs électriques.

Le financement

Le particulier participe à hauteur de 100 € au coût du diagnostic, qui lui sont remboursés par l’Entente Oise Aisne s’il réalise ensuite tout ou partie des travaux préconisés. Le propriétaire public de biens à usage d’habitation (bailleurs sociaux), le propriétaire public d’établissement dit sensible (établissement scolaire, médico-social, …), et le propriétaire d’un bien utilisé pour des activités économiques de moins de 20 salariés participent à hauteur de 20% au financement du diagnostic.

Les travaux sont co-financés à hauteur de 80% (dans la limite de l’enveloppe annuelle accordée au programme par l’Entente Oise Aisne).

Ces informations sont accessibles sur notre site inondACTION.net/travaux